Période 2019-2023

Comme toute association, nous avons un projet associatif et sportif. Avant de pratiquer une sport dans un cadre associatif, nous sommes constitué en association loi 1901.

Le projet associatif

Notre club, notre association nous appartient à toutes et à tous. Il n’est ni la propriété de quelques-un·e·s, ni un espace dilettante sans objectifs.

La vocation de ce projet associatif est d’informer les joueurs/joueuses, les parents et tous les acteurs de notre vie associative de notre démarche éducative et sportive. Nous souhaitons que tous les acteurs (éducateurs/éducatrices, joueurs/joueuses, dirigeants, bénévoles, parents) qui intègrent notre structure bénéficient d’une vision précise et commune de leur mission, de leur cadre de responsabilité et que chacun y trouve sa place.

Appartenant au Dijon Université Club, adhérent à ses valeurs, le but de notre section association qu’est le DUC Football est que toutes les personnes membre du club s’épanouissent et s’émancipent afin de devenir de véritables citoyen·nes à travers le sport et plus particulièrement le football.

Le projet associatif est un cadre de vie, d’expression et de fonctionnement dans lequel les acteurs (éducateurs/éducatrices, joueurs/joueuses, dirigeants, bénévoles, parents) doivent pouvoir évoluer avec sérénité. Il doit être une force de proposition qui engendre un regard nouveau sur notre structure sportive et regroupe les actions à mener pour atteindre des objectifs à moyen puis long terme.

Ce projet associatif a aussi pour but d’inviter les parents des enfants à devenir membre de l’association pour y participer, à s’impliquer à travers l’accompagnement, l’organisation sportive ou non, des actions menées par le club.

Ce projet de club s’inscrit dans l’optique de pouvoir accueillir et former, sans esprit sélectif, tous les joueurs/joueuses et joueuses à partir de 5 ans, désirant découvrir puis s’initier à la pratique du football dans la limite de la capacité d’accueil dans chaque catégorie.

Ce projet s’inscrit dans une politique sportive englobant l’école de foot, la préformation, la formation et la post-formation aux niveaux masculin et féminin.

Il doit nous permettre de poursuivre nos actions afin d’obtenir le label qualité de la Fédération Française de Football (F.F.F.), qui est attribué par la direction technique nationale.

Objectifs

Nous recherchons à la fois le bien-être, le plaisir de nos adhérents et le meilleur niveau sportif possible dans chaque catégorie. Les valeurs de notre sport et de la vie en collectivité font partie des aspects primordiaux de notre projet :

  • Le RESPECT (des règles, des adversaires et partenaires, de l’encadrement sportif et officiel)L’ETAT D’ESPRIT SPORTIF (la motivation, les efforts, le fair-play, la compétition, l’engagement)
  • Le PARTAGE (la volonté de construire collectivement, la convivialité)
  • La PROGRESSION DES JOUEURS/JOUEUSES (séances de qualité, encadrement diplômé)
  • Une ACTION CITOYENNE (la politesse, l’assiduité, la rigueur, le respect, la responsabilisation)
  • PLAISIR et SINCERITE

Nous voulons concilier la convivialité de notre association sportive, permettant une meilleure cohésion de groupe, avec les performances de nos équipes car pour qu’une équipe soit performante, il faut qu’elle vive bien.

Le projet sportif représente un véritable outil de travail, qui doit nous orienter pour faire avancer notre club au niveau sportif, et chacun peut y apporter sa contribution. Il doit être le vecteur essentiel dans l’orientation du DUC.

Etats des lieux

En 5 années nous avons progressé. L’abandon des catégories masculines foot entreprise a permis le développement de la catégorie féminine.

En 3 ans, nous sommes passés de 80 à presque 200 licencié·e·s.

Avec 3 minibus à notre service, du matériel suffisant, les installations avec lesquelles nous sommes maintenant dans une grande position de confort comparativement avec le passé.

D’après l’auto-diagnostique FFF, nous pêchons essentiellement sur les domaines éducatifs et encadrement.

Dès lors, notre association doit se structurer sportivement, parce que c’est le cœur de notre activité, mais nous devons aussi nous structurer dans le fonctionnement collectif.

Chaque responsable doit être identifié, doit jouer son rôle au service du collectif.

Les statuts et le règlement intérieur de notre association permettent de garantir le fonctionnement légal de notre association, c’est notre colonne vertébrale. Pour autant, nous devons nous munir d’une structure permettant à tout le monde de fonctionner au quotidien.

L’organisation en commissions

Au-delà des rôles des membres du bureau (Président, Trésorier, secrétaire général) définis statutairement ainsi que les membres du comité directeur élus, le fonctionnement d’un club de football demande, par rapport à la FFF, aux partenaires, aux collectivités locales, une rigueur et un investissement régulier.

Les commissions ont pour but de répartir les tâches courantes et bien souvent obligatoires dans notre club. Les efforts ne doivent pas reposer que sur quelques personnes mais doit être répartis. Cela permet d’inclure tout le monde dans la réalisation des projets quels qu’ils soient, mais cela permet aussi de trouver les futurs responsables associatifs. Les « immortels associatifs » remplissent les cimetières.

Les commissions sont ouvertes à toutes et tous, membres de l’association à partir de 16 ans ainsi qu’à leurs responsables légaux, et aux responsables légaux des enfants de moins de 16 ans.

Le fonctionnement des commissions dépendra des personnes y participant et de leur investissement. Elles pourront se réunir au club ou ailleurs. Elles permettent aussi une cohésion au sein du collectif club et de proposer des actions au club.

Afin de coordonner ces commissions, un membre du comité directeur aura la responsabilité du bon fonctionnement de celles-ci.

Rôles de coordinateur/de la coordinatrice des commissions :

Son objectif est de coordonner le fonctionnement des commissions. Il/elle veillera au bon fonctionnement de celles-ci (réunions régulières).

Il/elle devra récupérer les comptes-rendus des commissions dans des délais raisonnables afin de les communiquer au bureau et au comité directeur très régulièrement.

Les commissions

·         Commission licences, formations et planning des minibus :

Au minimum avec 3 membres et un 1 responsable.

Elle rassemble, enregistre les licences et valide le paiement de celles-ci. Elle gère également les inscriptions aux formations et les personnes qui y participent. Elle gère aussi le planning des minibus en fonction des déplacements de chaque catégorie.

Les déplacements en minibus devront être réduits et nous devons encourager les parents à accompagner les enfants. Cela permet de les impliquer dans les actions du club. Les minibus seront en priorité laissés aux catégories qui ont des déplacements lointains.

·         Commission sponsors :

Au minimum 5 membres avec 1 responsable.

Objectif : trouver de nouveaux sponsors pour garantir l’état de financement du club sain et réaliser des projets.

·         Commission projets, manifestations, animations et évènements :

Au minimum 5 membres avec 1 responsable.

Objectif proposer des projets au comité directeur comme des sorties diverses, stages, tournois, repas club etc…

·         Commission matériel, installations, vestiaires et équipements :

Au minimum 3 membres mini avec 1 responsable.

Gère les équipements genre maillots, boutique club, assure et gère le bon rangement du matériel, et des locaux du club ainsi que la propreté des minibus.

·         Commission éducative et disciplinaire :

Au minimum 5 membres mini avec 1 responsable.

Cette commission devra proposer des actions éducatives pour toutes les catégories dans le club. Ces actions ne seront pas forcément en lien direct avec le football. En cas de litige, mauvais comportement, manque de respect… Cette commission examinera et donnera un avis au comité directeur qui tranchera sur une éventuelle sanction selon les statuts et le règlement intérieur.

 

Le projet sportif

Le football nous réunit dans notre club et c’est bien le cœur de son activité. Afin de répondre aux exigences de la FFF et participer à ses compétitions et ses actions, nous devons nous structurer afin de faire progresser les enfants de toutes les catégories jusqu’en senior dans la pratique du football pour que toutes et tous s’épanouissent et s’émancipent.

Le football est un sport qui peut paraître exigent si l’on veut progresser, mais au-delà cette exigence doit se dérouler dans un cadre éducatif et ludique.

L’organisation de la commission technique et sportive

Pour assurer son bon fonctionnement, le club a instauré différentes commissions afin d’animer les différents projets.

En ce qui concerne le projet sportif, il s’agit de la commission technique et sportive qui se décompose en deux sous commissions :

  • La commission foot d’animation (Pôle préformation) : elle est composée d’un coordinateur technique, des éducateurs/éducatrices du football réduit (U6 à U13), y compris des équipes féminines, des éducateurs/éducatrices des gardiens et des éducateurs/éducatrices référents (tutélaires).
  • La commission compétition (Pôles formation et post-formation) : elle est composée d’un responsable technique, des éducateurs/éducatrices du football à 8 (U15F) et à 11 (U18 à Sénior), y compris des équipes féminines, et des éducateurs/éducatrices des gardiens.

Cette commission technique et sportive est responsable de la formation des éducateurs/éducatrices et doit leur permettre de se perfectionner sur les plans technico- tactique et pédagogiques. Elle proposera les plans de formation aux personnes désireuses de s’investir et de se former pour devenir éducatrice et éducateur.

Cette commission a aussi pour but d’optimiser l’utilisation des installations et de gérer les calendriers des compétitions ou actions fédérales en coordination avec tous les responsables de catégories et le secrétaire général.

Coordinateur·trice et responsable technique

Rôles du coordinateur/de la coordinatrice et du/de la responsable technique :

Le/la responsable technique sera en charge du foot à 11 et à 8. Son objectif étant de coordonner le travail de chaque éducateur dans ces catégories afin d’optimiser la progression des joueurs/joueuses et des éducateurs/éducatrices. Il/elle veillera au bon fonctionnement de ces catégories et interviendra à bon escient dans le but de favoriser le bon déroulement des séances d’entrainement et des matchs. C’est lui/elle qui donne les orientations sportives ainsi que les objectifs visés pour chaque catégorie.

Le/la coordinateur·trice technique sera en charge du foot d’animation (jeu réduit). Son objectif étant de coordonner le travail de chaque éducateur dans ces catégories afin d’optimiser l’apprentissage des joueurs/joueuses et des éducateurs/éducatrices. Il/elle veillera au bon fonctionnement de ces catégories et interviendra à bon escient dans le but de favoriser le bon déroulement des séances d’entrainement et des matchs (plateaux, tournois).

Le/la responsable technique et le coordinateur technique doivent planifier et animer les réunions techniques. L’objectif de ces réunions étant d’échanger des connaissances, des idées, des compétences, etc. pour grandir ensemble et travailler de manière homogène dans notre club.

Une planification annuelle est faite par le/la responsable technique afin de suivre un cheminement de progression précis au cours de la saison et des catégories. Quant à la programmation fine, elle se construit en cours de saison en fonction des besoins éprouvés par chaque catégorie. Chaque éducateur/trice pourra ainsi apporter ses propres qualités et compétences dans l’organisation et l’animation des séances.

L’éducateur·trice

Notre club a pour objectif de mettre en place une politique de formation des éducateurs/éducatrices afin d’avoir de la qualité, des compétences et de la pédagogie autour de nos adhérents. Une équipe = un éducateur formé et certifié.

De plus cela entre dans le cadre de la labellisation éventuelle de notre club.

Nous mettons en place un fonctionnement autour de nos éducateurs/éducatrices diplômés, à savoir qu’ils peuvent être éducateurs/éducatrices référents au club. Ils auront un rôle de tuteur afin de compléter la formation dispensée par le district de Côte d’Or ou la Ligue BFC. Ils auront donc chacun la responsabilité d’une catégorie (et/ou d’une équipe si plusieurs éducateurs/éducatrices diplômés sont dans la même catégorie) et de jeunes éducateurs/éducatrices à suivre au cours de la saison.

Les séances d’entrainement et leur animation seront ainsi adaptées à l’âge et aux capacités des enfants dans l’optique de leur épanouissement global.

L’éducateur doit transmettre une éducation sportive comprenant les valeurs développées par notre projet sportif.

L’éducateur constitue le principal repère du joueur, dans sa pratique mais aussi dans son approche du sport. Il se doit d’avoir un comportement responsable, pédagogue et au service de son groupe afin de développer un état d’esprit favorable à la progression et à l’épanouissement de ses joueurs/joueuses.

Sa mission sportive est fondée sur différents points :

  • La préparation et l’animation de ses séances d’entrainement, pendant lesquelles il garantit le respect des installations et du matériel.
  • La gestion de sa catégorie et de son équipe lors des rencontres suivant l’organisation sportive décidée en début de saison.
  • Il est le seul décideur de la participation des joueurs/joueuses aux compétitions, les guides et les soutiens.
  • Il favorise le progrès, en intégrant par exemple l’erreur comme une composante du jeu.
  • Il applique et fait appliquer les règles de bonne conduite sportive instaurées par le club.
  • Son rôle d’exemple nécessite un comportement positif en toute circonstance, y compris dans un environnement rendu parfois hostile.
  • Hors du terrain, il veille à la bonne intégration collective de chaque joueur et leur permet d’évoluer dans un environnement sain et sécurisant.

Les dirigeant·e·s et accompagnateurs·trices

Le/la dirigeant.e est indispensable au bon fonctionnement du club. Il/elle intervient en soutien de l’éducateur/trice afin de lui permettre de se consacrer entièrement à sa mission.

Il/elle sert aussi de repère pour les joueurs/joueuses ; comme l’éducateur, son attitude doit être exemplaire en toutes circonstances. Il/elle doit, au même titre que l’éducateur, obtenir un respect permanent de la part des joueurs/joueuses et des parents.

L’investissement des parents est indispensable pour conforter l’enfant dans ses progrès et garantir son épanouissement.

Le respect des horaires d’entrainement et de convocation pour les matchs, ainsi que la communication des informations nécessaires au bien être de l’enfant, constituent une aide précieuse pour l’éducateur dans sa mission pédagogique.

Les parents doivent donc être tenus informés du fonctionnement du club ainsi que des valeurs à véhiculer, afin que leur comportement, en tant que spectateur, soit en adéquation avec la mentalité du club.

Souvent centrés sur la progression de leur propre enfant, il peut leur arriver d’occulter l’intérêt général de l’équipe, qui constitue la principale préoccupation de l’éducateur.

En aucun cas, ils ne doivent s’autoriser à intervenir pendant les rencontres et les entrainements (les éducateurs/éducatrices restent ouverts aux suggestions diverses, dans l’optique d’une progression collective, en dehors des temps de jeu).

Leur aide est vitale pour le club dans l’organisation des déplacements, des rencontres sportives ainsi qu’à l’occasion des manifestations extra-sportives organisées par notre club.

L’école de foot (U6/U7) filles et garçons

Apprendre par le jeu.

A ce stade, l’objectif est de faire découvrir les bases du football à des enfants dont la seule préoccupation repose sur le jeu.

Sur le plan technique, tous les enfants cherchent à s’approprier le ballon et éprouvent des difficultés à le donner pour servir les copains. On constate donc dans le jeu un effet « grappe » autour du ballon.

L’éducateur a donc pour mission de faire découvrir l’aspect collectif du football tout en gardant le plaisir individuel.

Sur le plan physique, l’enfant est faiblement coordonné, adore courir mais ne sait pas doser ses efforts. Il reste faiblement exposé aux blessures avec une musculature très souple.

L’objectif de l’éducateur, pour la découverte du football, est d’animer des ateliers ludiques où cohabitent des jeux à thème avec ballon et des jeux de coordination athlétique à base de vitesse.

Pour l’enfant, dans tout jeu, il doit y avoir un vainqueur. Aucun esprit sélectif ne doit se retrouver dans cette catégorie. Les rencontres du weekend se font sous forme de plateaux.

La préformation (U8/U13) filles et garçons

C’est la période parfaite pour les acquisitions techniques, motrices et athlétiques (vitesse). L’enfant reste très joueur, il a envie de progresser et d’apprendre. Son développement de l’esprit collectif et de sa coordination physique permettent aux éducateurs/éducatrices la mise en place de séances basées sur différents aspects :

  • Le travail technique : ateliers à thème qui permettent à l’enfant une grande répétition des gestes techniques.
  • Le travail athlétique : endurance avec ballon, ateliers de coordination-vitesse, de développement psychomoteur, animés sous forme de jeu.
  • Le travail tactique : des jeux à thème, ludique et avec ballon.

Un entretien musculaire qui permet de prévenir le risque de blessure est conseillé (une initiation aux étirements en U12/U13 pour apprendre aux enfants l’importance de la récupération après avoir fait des efforts) ainsi qu’une information sur l’importance des apports nutritionnels (boire de l’eau pour éviter les crampes par exemple).

L’éducateur se doit de transmettre les valeurs du projet sportif. Tous les joueurs/joueuses doivent jouer, l’objectif prioritaire étant davantage le progrès des joueurs/joueuses à tout point de vue que le résultat. Il ne faut décourager personne (les temps de jeu peuvent se répartirent en fonction des aptitudes montrées par les enfants).

L’éducateur veillera à accorder une attention soutenue pour les joueurs/joueuses les plus en difficulté. Il doit faire attention à l’esprit de gagne (car la victoire face à une faible adversité freine le progrès). Il doit accueillir le maximum de joueur et veiller à l’organisation et l’accueil lors des séances d’entrainement.

Les rencontres du weekend se font sous forme de plateaux en U9/U11 et sous forme de match unique en U13.

L’esprit de groupe est vital à développer sur le plan mental pour répondre aux exigences futures d’un sport collectif.

La formation (U14/U19 – U15F/U18F)

Fort des bases acquises lors de la préformation, les joueurs/joueuses entrent dans l’aire du football à 8 pour les féminines jusqu’en U15F et à 11, où commence leur préparation progressive à l’intégration des équipes séniors.

Si l’esprit de compétition devient bien présent, le jeu prévaut toujours sur tous les enjeux sportifs. C’est par le jeu que les joueurs/joueuses progressent.

Ces catégories voient s’intensifier progressivement le travail physique en parallèle d’un travail technique répétitif visant à perfectionner les acquisitions.

Le plan tactique est aussi mis en éveil dès les U15 pour permettre aux enfants de trouver leurs repères sur une aire de jeu plus étendue.

Le volume d’effort à fournir pour progresser impose à l’enfant une motivation et un grand investissement tant sur le plan physique que mental. C’est un passage parfois difficile pour certains joueurs/joueuses. L’écart entre les joueurs/joueuses ayant acquis les bases du jeu et ceux plus en difficulté s’accentue.

Un facteur de maturité, qui influe sur leurs comportements, vient s’ajouter sur ces catégories d’âge. C’est pourquoi l’éducateur devra être expérimenté, présent aux entraînements et aux matchs, être apte à enseigner un travail à la fois technique, tactique et athlétique, sur un dosage progressif, tout en veillant à l’épanouissement des individus.

La mise en place de plusieurs équipes suivant les effectifs dans les catégories permet de satisfaire l’esprit de compétition et la marge de progression des joueurs/joueuses, tout en permettant aux enfants moins compétiteurs (ou moins maitrisant) de trouver une réponse à leur envie de jouer (dans un championnat à leur niveau).

Il est vital pour le club de pouvoir développer un esprit de compétition pour nous permettre de conserver nos meilleurs joueurs/joueuses, et ainsi, bénéficier de tout le travail effectué pendant la préformation. Aussi, nous nous montrerons progressivement plus ambitieux au fil des catégories.

En outre, il est tout aussi vital pour le club que des enfants inscrits dans sa culture, ses valeurs, continuent de s’épanouir sous ses couleurs, malgré des aptitudes moindres. Les mêmes

attentions et les mêmes moyens doivent être investit dans le bon fonctionnement de ces équipes « bis ».

Les U18 serviront de vivier afin de fournir et compléter notre équipe sénior sur les aspects qualitatifs et quantitatifs malgré les difficultés existantes dans cette génération (études, indépendance, maturation). Il faut qu’elle soit une force pour notre club afin d’attirer d’éventuels joueuses à la recherche de club disposant d’une équipe U18.

La post-formation (Sénior)

Cette catégorie est l’aboutissement du parcours de formation du football. Pour le club, il s’agit de trouver un équilibre entre différents points :

  • Le niveau de l’équipe fanion : avoir l’ambition d’évoluer au plus haut niveau possible. Les joueurs/joueuses se doivent d’être investit à 100% la semaine et chaque weekend pour l’image du club. Il est primordial d’avoir également un comportement sportif exemplaire.
  • Les séniors doivent pouvoir s’appuyer sur la formation des jeunes au sein du club pour renouveler les effectifs. Cela permet de rendre le projet sportif plus cohérent.
  • Le club peut s’appuyer également sur un recrutement mesuré afin de compléter les effectifs et combler éventuellement un déficit aux niveaux qualitatif et quantitatif (trous générationnels, arrêts, départs des jeunes pour diverses raisons).

Les équipes dites « réserves », s’il y a, sont des éléments aussi importants pour le club. Elles servent à garder les joueurs/joueuses moins compétiteurs et tout le monde peut y trouver sa place. L’objectif restant de garder des équipes compétitives, cohérentes et conviviales. Les joueurs/joueuses pourront ainsi pratiquer leur sport favori en toute simplicité et toujours dans le respect des règles de vie collective.

L’évaluation

Une première évaluation se fera à la fin de chaque saison. Elle portera à la fois sur les objectifs mis en place par le projet sportif sur toutes les catégories.

Voici les critères d’évaluation pour le pôle formation :

  • avoir un minimum de 35 joueurs/joueuses par catégories donc 2 équipes.
    • avoir l’équipe première de chaque catégorie au minimum en D2 et au mieux D1.
    • avoir un éducateur diplômé par équipe (soit 2 par catégorie).

Voici les critères d’évaluation pour le pôle préformation selon les catégories :

  • avoir un minimum de 35 joueurs/joueuses par catégorie soit 3 équipes.
    • avoir un éducateur diplômé par équipe (3 par catégorie).
    • être labelliser FFF

Des fiches de suivi individuel vont être mise en place afin de suivre les progrès de chacun.e. Elles serviront également de complément de base pour le travail sur les années suivantes.

Les éducateurs/éducatrices auront à charge d’effectuer certaines statistiques dans le but de les utiliser chaque année pour progresser davantage et avoir des références.

En outre, l’évaluation permettra de se fixer de nouveaux objectifs sur un nouveau cycle et de les adapter en fonction de la progression du club. Elle doit aussi être un élément de réflexion sur le travail effectué jusque-là afin de se focaliser davantage sur les problèmes rencontrés et voir ce qui fonctionne bien. Il est évident qu’un bilan intermédiaire sera fait à la fin de chaque année et que si un besoin se fait sentir, nous effectuerons des ajustements en termes d’évaluation mais aussi d’objectifs.

Le rôle des arbitres

Les arbitres actuellement licenciés au DUC seront progressivement intégrés à la nouvelle structure. Outre leur fonction classique d’arbitrage sur les différents terrains du district, ces arbitres seront impliqués lors de l’organisation des tournois du club, et lors de l’entraînement des équipes afin de former nos jeunes joueurs/joueuses aux lois du jeu et de leur faire découvrir un autre point de vue sur l’arbitrage.

Conclusion

Le DUC est en pleine progression et cherche à se structurer et fédérer autour d’un projet associatif humain et sportif. Ce projet sera effectif sur plusieurs années pendant lesquelles les compétences technico-tactiques et pédagogiques des éducateurs/éducatrices, ajoutées à un fort investissement en temps, doivent permettre de progresser à tous les niveaux en respectant le rythme de développement de chaque individu.

La réussite de ce projet nécessite une relation permanente, fondée sur l’échange et la confiance entre tous les acteurs (sportifs et extra-sportifs) et notamment entre les joueurs/joueuses, les parents, les dirigeants et les éducateurs/éducatrices. Comme tout projet, il est important de se fixer des étapes pour atteindre les objectifs définis tout en sachant se montrer patient, à la fois avec les joueurs/joueuses mais aussi avec l’encadrement, qui œuvre bénévolement en marge d’activités professionnelles et personnelles.

Nous souhaitons faire vivre notre sport dans notre association en liant la compétition avec la convivialité et le plaisir.